Flux RSS

Archives de Tag: liseuse

Liseuse vs livre papier: le retour

Un intéressant article d’Elisa Tixen, écrivaine et blogueuse, m’a permis d’apporter une nouvelle lumière sur le combat intérieur que je vis entre la liseuse électronique et les livres papiers (voir mon article Papier or not papier).

Il existe effectivement beaucoup de fonctionnalités dont je n’ai pas parlé dans mon article. Pour ma part, je souhaitais surtout me concentrer sur le côté sentimental du choix à faire. Mais Elisa présente aussi les avantages techniques de la liseuse, comme le dictionnaire intégré que j’utilise beaucoup, car je lis en français, anglais et espagnol et il y a parfois des termes que je ne comprends pas bien. De mon côté, je n’utilise pas beaucoup les autres fonctions comme l’annotation ou le surlignement sauf si un extrait en particulier m’intéresse fortement.

Je vous invite donc à aller son article sur le sujet. Et pour ceux qui pensent à ajouter la liseuse sur leur liste pour le Père Noël, informez-vous pour faire le bon choix! J’ai une liseuse de Kindle, jusque là tout va bien, mais il y a très peu de livres récents en français disponibles. Si vous lisez aussi l’anglais, excellent choix! Sinon, il vaut la peine de magasiner plus.

Papier or not papier

J’ai longtemps hésité avant de me procurer un lecteur numérique (liseuse). Je dois avouer que j’étais réfractaire à cette technologie. Pourquoi? C’est vraiment une question sentimentale. J’aime l’odeur des livres. J’aime acheter un livre usagé et voir les notes manuscrites que l’ancien propriétaire y a laissé. J’aime le sentiment de satisfaction qu’on ressent lorsqu’on termine une grosse brique (chose qu’on ne ressent pas en finissant un gros livre sur la liseuse, je sais, j’ai essayé). J’aime voir les détails dans la couverture.

 Je me suis tout de même résolue à me procurer une liseuse (merci Sarah!). Principalement pour des raisons pratiques, c’est un bon achat : moins lourd, moins gros, moins cher. Par exemple, le dernier livre de Ken Follet en anglais se vend environ 25$ (42$ pour la version française) neuf en librairie. La version électronique varie de 18$ à 35$ selon les vendeurs et la langue. De plus, des centaines de livres sont accessibles de façon totalement gratuite ou à 15$ et moins.

 Certains prétendent que le livre électronique serait aussi plus écolo, car on n’utilise pas de papier, moins de transport, moins d’eau pour la transformation, etc. Les avis sont pourtant partagés à cet effet, car entrent dans la balance les matières premières, produits chimiques et durée de vie. Si ça vous intéresse d’en apprendre plus à ce sujet, consultez le site web de ConsoGlobehttp://www.consoglobe.com/livre-papier-vs-livre-numerique-lequel-est-le-plus-ecolo-cg/3

 Puisque j’utilise principalement le transport en commun pour me déplacer, la liseuse me permet de glisser des dizaines de livres dans mon sac à main. Pas de mal de dos, promis.

 En résumé, je pense que le choix est très personnel. Moi? J’ai opté pour le meilleur des deux mondes et j’alterne entre les livres papiers et électroniques selon le moment.

Old books - I feel like they contain a trace of every soul that they've touched, and that makes them magic.

%d blogueurs aiment cette page :