Flux RSS

Archives de Tag: amour vintage

#52 La déesse des mouches à feu

TITRE: La déesse des mouches à feu

AUTEURE: Geneviève Pettersen

Premier roman de la blogueuse Madame Chose, de son vrai nom Geneviève Pettersen, La déesse des mouches à feu raconte l’histoire de Catherine, une adolescente vivant à Chicoutimi dans les années 1990. La jeune fille vit une période difficile où elle découvrira le sexe, la drogue, l’amour et la mort. Pettersen ne donne pas dans la dentelle! On sort complètement des clichés de livres pour adolescent; ici la vie est dure. Catherine fera ses premières expériences avec ses amis et elle devient vite accro à la mescaline. Ses parents ont perdus le contrôle…Les premiers baisers, le premier petit ami, les chicanes avec ses parents, Catherine vit amplement d’action pour remplir un roman!

Le plus intéressant de ce livre est le langage utilisé. En effet, l’auteur a insisté pour utiliser non seulement du français québécois, mais en plus elle emploie des expressions typiques de la région du Saguenay. Même moi, je ne comprenais pas toujours le sens complet des expressions! Mais on comprend toujours le contexte et l’idée générale. J’ai trouvé que cela a ajouté beaucoup de couleur à l’histoire. Sans jamais être vulgaire, on s’approche plutôt de la réalité, du parler quotidien des Québécois.

« En arrivant au chalet, je braillais pis j’étais bouette jusqu’aux genoux. J’étais fâchée après lui. Je l’ai traité de fou pis je lui ai dit qu’il était vraiment méchant. Mon père a pas pogné les nerfs. Il m’a dit de me résumer pis vite. J’étais plus une enfant pis fallait que je me comporte comme une adulte astheure pis que j’arrête de m’inventer des histoires. »

 » Le gars a eu l’air d’astucer que j’étais pas une pisseuse, pis il a mis le film dans un sac de plastique blanc avec Servidéo marqué en bleu dessus.  »

Un excellent roman à lire absolument! Ça finit bien l’année!

Publicités

#49 El volumen de la ausencia

TITRE: El volumen de la ausencia

AUTEUR: Mercedes Salisachs

Bien que je parle couramment l’espagnol et l’anglais, il reste un petit défi à lire des romans dans ces langues. Je comprends à 99%, mais j’avoue que je dois parfois sortir le dictionnaire! C’est comme ça qu’on apprend et qu’on acquiert du vocabulaire! Alors voilà un autre beau défi, le livre #49 de l’auteure barcelonaise Mercedes Salisachs. On peut le trouver en français si ça vous intéresse.

On y raconte l’histoire d’une femme, Ida, qui apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. S’ensuit une rétrospective de sa vie; ses enfants, son mari, son petit monde, mais surtout de son grand amour avec Juan. Juan est un peintre célèbre et aussi l’amant d’Ida. Elle en est éperdument amoureuse, mais à l’époque en Espagne le divorce n’était pas encore permis et encore moins accepté. Elle ne se résout pas à laisser son mari et ses enfants.

Ida se souvient de leurs premières rencontres, de leurs nuits passées à parler de tout et rien, d’un amour infini et si beau. Plusieurs événements ont conduits à la séparation des deux amants et c’est 12 ans plus tard qu’Ida apprend la mauvaise nouvelle: l’horrible cancer. Elle décide donc de retourner voir Juan et de vivre ses derniers mois avec lui. L’histoire tourne donc autour des souvenirs d’Ida et de son cheminement vers la maison de Juan. Au cours du récit, plusieurs intrigues se préparent et on apprend les secrets étonnants de la famille.

Un récit très beau, poétique sur la mort, l’amour, la famille…Salisachs a un style d’écriture très intéressant, différent surtout. Une ambiance de mélancolie s’empare du lecteur, un peu de tristesse aussi, mais parfois une pointe de joie, de beauté dans cette histoire espagnole.

#48 Noces indiennes

TITRE: Noces indiennes

AUTEURE: Sharon Maas

Trois époques, trois continents, trois histoires d’amour. Voilà comment on peut résumer ce livre en une phrase! La beauté de l’histoire est que ces trois amours sont reliés et tout au long du livre on apprendra comment. On y suit l’histoire des jeunes Saroj et Trixie vivant en Guyane Britannique. Les deux jeunes filles devront faire face à plusieurs épreuves. Saroj vient d’une famille indienne exilée dans le pays d’Amérique du sud. Malgré l’éloignement, ses parents professent encore les valeurs et coutumes ancestrales de l’Inde. Elle se sent étouffée, emprisonnée. Heureusement, son amie Trixie, originaire d’une famille africaine, l’aidera à surmonter le tout.

En parallèle, on suit l’histoire de David et Savitri, deux jeunes enfants vivant à Madras, en Inde. David est Anglais, Savitri Indienne. La famille de Savitri est en charge des cuisines de la maison de David. Les deux jeunes jouent ensemble depuis leur plus jeune âge, mais leur relation va plus loin que l’amitié; c’est le grand amour. Ils devront se battre pour défendre leur relation, car dans une Inde en bouleversement (juste avant l’indépendance), il est très mal vu pour les Indiens d’avoir une relation avec les Anglais et vice-versa.

Nous suivons aussi l’histoire du jeune Nat et de son père, médecin anglais vivant dans un petit village indien. Nat a été adopté alors qu’il était tout petit. Il suit les traces de son père pour devenir médecin. Bientôt, il partira étudier en Angleterre où il commencera une nouvelle vie et découvrira plusieurs secrets entourant l’histoire de sa famille.

Je ne vous en dis pas plus, car il ne faut pas dévoiler l’intrigue! En somme, un excellent livre, un magnifique portrait de l’Inde contemporaine et de ses coutumes. Des histoires d’amour bouleversantes et une intrigue bien montée. Premier roman de Sharon Maas, on peut dire que c’est une réussite.

Pour ceux qui l’ont lu, vous verrez beaucoup de liens avec L’équilibre du monde de Rohinton Mistry. Qui s’inspire de qui?

#43 Since You’ve Been Gone

TITRE: Since You’ve Been Gone

AUTEURE: Morgan Matson

Pour une bonne pause de cerveau, rien de ne vaut un livre pour adolescente. Celui-ci remplit son contrat à merveille! On y raconte l’histoire d’Emily, une jeune fille dont la meilleure amie Sloane disparait sans prévenir. Elle se retrouve donc avec tout un été devant elle et pas d’amis. Heureusement, Sloane lui a laissé une liste. Qu’y a-t-il sur la liste? Des défis qu’Emily doit affronter tels que: danser jusqu’au lever du soleil, embrasser un étranger, voler quelque chose, nager toute nue, etc. Les défis la conduiront à faire la rencontre d’autres jeunes qui deviendront ses amis. Les défis sont donc un prétexte qu’a inventé Sloane pour éviter que son amie Emily s’ennuie et s’apitoie sur son sort. Bien entendu, l’accomplissement de chaque défi est précédé de situations pleines d’humour. La jeune Emily trouvera également l’amour (on n’oublie pas que c’est un livre pour ado!).

Un joli roman qui mêle amitié et amour. Derrière tout cela, on retient une leçon: une amitié se termine, une autre recommence, mais il est toujours important de rester soi-même.

#9 Un amour vintage

TITRE: Un amour vintage

AUTEURE: Isabel Wolff

 

MISE EN GARDE: Les filles, ce roman vous donnera des envies folles d’aller courir les friperies! Un amour vintage d’Isabel Wolff est un roman qui pourrait se catégoriser dans les livres de type chick lit  (ou littérature féminine), mais je dirais que c’est plutôt un livre cupcake: une histoire sucré, mignonne, surprenante…

Image

Bien qu’Isabel Wolff soit l’auteure de plusieurs best-sellers, je n’avais jamais entendu parler d’elle. Le hasard a voulu que je sois tombé sur son livre dans…une friperie! Je ne lis pratiquement jamais ce genre de roman, mais j’ai été attiré par la couverture et l’envie de découvrir quelque chose de nouveau.

Un amour vintage raconte l’histoire de Phoebe Swift, une jeune femme qui se lance en affaires et ouvre sa propre boutique de vêtements vintage. Attention, on ne parle pas ici de vieilles fripes, mais plutôt de vêtements haut de gamme des années 20,30,40. On y découvre un monde qui m’était totalement inconnu: les enchères, la valeur des vêtements, etc. Même si vous n’êtes pas fan de mode, vous serez servis, car le roman comporte plusieurs histoires d’amour et des intrigues sur trame de 2e Guerre Mondiale. On se laisse emporter dans la simplicité du récit en riant, parfois aussi en pleurant, et pouf! le livre est déjà terminé!

Je conseille pour un moment débranche-cerveau, vous changer les idées et vous faire rêver à de jolies robes vintage! Image

%d blogueurs aiment cette page :